Bonjour et Bienvenue dans le magazine des Français de l’Etranger d’avril 2019. Au sommaire ce mois-ci : votre déclaration d’impôts, les villes les plus attractives de Chine, le dispositif Denormandie un moyen d’investir et de bénéficier d’une réduction impôts, et enfin ou se faire des amis le plus facilement lors d’une expatriation.
Comme chaque mois, nous débutons ce rendez-vous vec un édito signé par Charles Henry Chenut, Avocat des Français de l’Etranger.

« Français de l’étranger, nous avons l’obligation fiscale de déclarer nos revenus en France avant le 21 mai prochain ! Attention, il ne vous reste que quelques jours! Il s’agit bien sûr de vos revenus de source française et la déclaration en ligne est devenue obligatoire. Un espace particulier sur internet vous est réservé ; allez sur le site des Impôts français. C’est finalement assez simple.

Alors, on nous avait promis le grand soir fiscal pour les Français de l’étranger. Un grand chamboulement des règles en 2019 … on n’en est pas tout à fait là !
Quelques nouveautés quand même : soyez vigilants.
D’abord, vos revenus français sont taxés en 2019 à 30% - et non plus à 20% comme avant. Sauf pour les revenus les plus faibles … faites bien alors vos calculs pour savoir de quelle tranche d’imposition vous relevez.

La nouvelle loi vous offre quand même une échappatoire : l’option pour un taux d’imposition personnalisé. Vous éviterez ainsi le matraquage à 30%. Là aussi, préparez votre coup car les conditions légales d’exemption sont strictes. Ensuite, il y a cette nouvelle exonération sur les plus-values immobilières lorsque vous vendez votre résidence principale en France, dans l’année de votre départ à l’étranger. Certaines dispositions existent aussi dans le cas de vente de votre résidence secondaire. Soyez attentifs, il serait dommage de ne pas profiter de ces abattements fiscaux.

Enfin, je vous rappelle que beaucoup d’entre vous perçoivent leurs retraites en France et payent une retenue à la source française. Ces retraites doivent être aussi déclarées dans votre pays de résidence et une imposition locale se fait. Dans l’hypothèse d’une convention fiscale bilatérale, vous ne devez pas être imposés deux fois. Et c’est pourtant souvent le cas ! Vous pouvez en France demander à ne pas être imposés à la source … souvenez-vous-en et revendiquez vos droits. Faites-vous aider.
Bon courage pour tous ces calculs et n’oubliez pas le délai du 21 mai … c’est presque demain !”

Comme vient de vous en informer Charles-Henry CHENUT vous avez jusqu’au 21 mai 2019 pour la réaliser en ligne sur le site impots.gouv.fr. Dans le cas où vous ne seriez pas connectés vous pourrez faire parvenir votre déclaration papier aux impôts avant le 16 mai 2019…passée cette date vous serez condamné à une amende de 15€. Notez bien que les assujettis à l’Impôt sur la fortune immobilière doivent joindre à leur déclaration de revenus 2019 celles de leurs biens soumis à l’IFI. Pour finir, n’oubliez pas de déclarer tous vos comptes à l’étranger.

Les résultats de l'enquête annuelle baptisée « Amazing China -- the Most Attractive Chinese Cities for Expats 2018 » (« Formidable Chine - Les villes chinoises les plus attractives pour les expatriés en 2018 ») ont révélé lors du forum de Shenzhen de la Conférence sur les échanges internationaux de professionnels le 14 avril à Shenzhen que Shanghai, centre financier de la Chine, est la ville préférée des expatriés pour travailler et y vivre et ce pour la sixième année consécutive. Elle est suivie de Beijing, Hefei, Hangzhou,et Shenzhen.

En vigueur le dispositif "Denormandie", permet de bénéficier de réductions d'impôts en achetant de l'immobilier ancien. Pour en profiter, il faut acquérir un bien dans l'une des 222 communes éligibles au dispositif, le remettre en état et le louer. Il faut également répondre à certaines conditions concernant le montant des travaux et l’état de mise aux normes du bien. Une bonne nouvelle pour les expatriés qui lors de la loi Pinel, en devenant résident fiscal étranger perdait les économies d'impôts liées à ce type de dispositif. Désormais il peut les conserver et les imputer sur son impôt sur le revenu français.

Le réseau InterNations constitué de 18 000 expatriés dans le monde vient de publier les résultats d’une étude qui révèle les pays dans lesquels il est le plus facile de nouer des relations amicales. Sans grande surprise, il faudra miser sur l’Amérique Latine dont 4 pays figurent au Top 10…le Mexique en tête. L’Europe quant à elle ne serait pas très « friendly »…sauf le Portugal, seul pays de ce continent à figurer dans les 10 premiers. La France quant à elle occupe la 48ème place…sans commentaires.

Merci de nous avoir suivis et rendez-vous le mois prochain

Bonjour et Bienvenue dans le magazine des Français de l’Etranger de mars 2019. Au sommaire ce mois-ci : 2 bonnes nouvelles pour les Français de l’étranger, les études sur le cout de vie se suivent mais ne se ressemblent pas, les dangers du virus de la rage en Chine, enfin pensez à vos compagnons à poils ou à plumes lorsque vous déménagez.

Comme chaque mois, nous débutons ce rendez-vous avec un édito signé par Charles Henry Chenut, Avocat des Français de l’Etranger. Une étude vient de sortir sur la protection sociale des Français de l’étranger. Une photographie assez complète et quelques résultats étonnants.
D’abord du côté santé, il apparait que plus de la moitié des expatriés français – vous , moi - déclarent être satisfaits des soins prodigués à l’étranger. Mais 50% des mêmes personnes préfèrent se faire quand même soigner en France ! C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle les expatriés reviennent dans l’hexagone.
Vous le savez, le coût de la santé est un vrai enjeu pour les non-résidents. C’est en réalité, la première des préoccupations. Et on le comprend. Mais ce qui est inquiétant, c’est qu’en 2019, 20% des expatriés ne disposent pas de complémentaires santé. Cela signifie que dans de très nombreux cas, la couverture de la sécurité sociale locale ne suffisant pas, les expatriés ne sont pas couverts et mettent en péril ainsi leur situation de vie, personnelle et familiale.
C’est là où il faut réagir. Il existe en France des assurances privées qui vous couvrent, partout dans le monde, et pour des sommes tout à fait abordables. Renseignez-vous. Ces assureurs sont connus et certains extrêmement performants. A vous de bien choisir …
Second sujet abordé dans cette étude, les retraites. Le sujet est extrêmement délicat et sensible d’autant que le système français n’est pas des plus favorables aux expatriés et que les couvertures locales, à l’étranger, sont assez défaillantes. L’idée – politique – est de développer les conventions sociales, entre la France et les pays partenaires, pour permettre de cumuler les points retraites d’un pays comme de l’autre et de toucher in fine une retraite pleine. C’est parfois le cas, mais pas encore assez !
Vous pouvez néanmoins réfléchir, pour votre retraite, à 2 choses :
1 – faire une reconstitution de carrière et un vrai recalcul de vos points retraites lorsque vous avez eu une vie dans plusieurs pays. Là encore, des professionnels connus peuvent vous orienter opportunément
2 – second réflexe : penser à des investissements et placements, notamment dans l’immobilier, adossés à des emprunts en France qui vous garantissent un revenu locatif parfois non négligeable. C’est souvent beaucoup plus facile et bien plus faisable qu’on ne le croit.
Pensez y et anticipez ! Nous sommes là pour vous aider

Une bonne nouvelle pour les Français de l’étranger résidant dans un pays de l’UE ou encore dans un État ayant conclu avec la France une convention d’assistance administrative …. En effet depuis le 1er janvier 2019, ceux-ci se verront exempté de plus-value sur la vente de leur ancienne résidence principale située dans l’hexagone. Attention cependant, cette vente doit intervenir au plus tard le 31 décembre de l’année suivant celle du transfert par le vendeur de son domicile fiscal hors de France. Encore une autre bonne nouvelle pour les Français résidant aux Etats Unis, s’agissant ici d’assurance santé. En effet depuis janvier 2019 la nouvelle Tax Cuts and Jobs Act qui annule l’Obamacare précédemment en vigueur, va autoriser les expatriés vivant sur le sol américain, à souscrire à une assurance santé internationale de leur choix. De ce fait l'ACA Penalty Tax disparait elle aussi. Pour mémoire il s’agissait d’une amende s’exerçant en cas de défaut d’assurance santé, pouvant aller jusqu’à 695 dollars. Attention cependant si vous résidez dans le Washington D.C., le New-Jersey, le Massachussetts ou encore le Vermont car ils appliquent toujours l'ACA (Affordable Care Act) et ses sanctions. Vous devrez donc, si vous résidez dans ces états, continuer à souscrire à un contrat ACA compliant, donc faire appel à des compagnies d'assurance reconnues par le gouvernement.

Les études se suivent et ne se ressemblent pas…c’est un fait avéré si l’on en juge par deux d’entre elles dont les résultats ont été publiés respectivement fin mai 2018 et il y a quelques jours, fin mars 2019. En effet d’après la plus récente, l'Economist Intelligence Unit (EIU) dévoile que Paris devient la ville la plus chère du monde pour les expatriés, à égalité avec Hong Kong et Singapour. En revanche il y a donc 10 mois, la banque UBS elle, informait que Zurich était première au palmarès des villes les plus chères au monde devant Genève et Oslo. Quant à Paris elle arrivait en douzième position…Alors qui croire ? Tout simplement les spécialistes en matière de cout de vie comme le Cabinet ECA ou MERCER qui publient annuellement des enquêtes de ce genre, à destination des professionnels RH, depuis plus de 20 ans. Ces études leur servant de référentiels en matière de rémunération…En décembre 2018 le dernier classement de Mercer indiquait lui que Paris était la 34e ville la plus chère du monde.

Alors qu’en Chine près de 2000 individus meurent de la Rage, les autorités encouragent non seulement la population locale mais aussi les expatriés, à se faire vacciner contre ce dangereux virus qui rappelons-le, est transmis par les morsures, griffures ou léchages de chien, de chat, de chauve-souris, de singe, etc. La maladie prend 3 mois à se déclarer et son issue est fatale. A Shanghai des “dog bite clinic” existent désormais dans chaque district et des milliers de dose de vaccins y sont administrées mensuellement. Donc si vous partez en Asie pour affaires ou pour une mission d’expatriation, pensez au vaccin contre la rage et surtout pensez à vos enfants qui de par leur taille et leur attrait pour les animaux sont des victimes prédisposées.

Parce qu’il faut aussi penser à nos compagnons à poils ou à plumes lorsque l’on déménage…Interrogez Bailly Déménagements car tout sera fait pour vous simplifier la vie et faire en sorte que vos « petits amis » arrivent en pleine forme à destination. Pour un devis : http://www.demenagements-bailly.com/

Merci de nous avoir suivis et rendez-vous le mois prochain.

Bonjour et Bienvenue dans le magazine des Français de l’Etranger de février 2019.
Au sommaire ce mois-ci, le Québec annule les dossiers de plus de 18.000 candidats à l’expatriation, les 10 destinations revées pour un départ à l’étranger, les demandes de Dossier Social Etudiant et enfin Bailly Déménagements vous propose ses services à l’étranger.

Comme chaque mois, nous débutons ce rendez-vous mensuel avec un édito signé par Charles Henry Chenut, Avocat des Français de l’Etranger. Le sujet de ce mois-ci, le rapport du Quai d’Orsay sur les Français de l’Etranger.
« Voilà la dernière photographie de qui nous sommes. Le Ministère des affaires étrangères vient de rendre, hier, son rapport sur les Français de l’étranger. Premier constat : si notre population a doublé en 20 ans et qu’elle a continué à augmenter l’année dernière - pour atteindre presque 2,5 millions de français dans le monde, cette tendance à la croissance tend un peu à se ralentir. Et le phénomène est nouveau.
Bien sur l’étranger reste une terre d’aventures et d’opportunités professionnelle – c’est la première raison du départ, mais la France est redevenue attractive pour les cadres français qui représentent une grande part des expat, et qui rechignent de plus en plus à quitter notre pays. Et puis, les conditions d’expatriation sont beaucoup moins intéressantes qu’auparavant. Aujourd’hui, on est de plus en plus embauché sous des contrats locaux et vivre à l’étranger coûte cher.
Ce qui est aussi remarquable, c’est que la communauté française à l’étranger est hyper dynamique : c’est une diaspora d’abord jeune et féminine ; diplômée et active – qui travaille, particulièrement intégrée (avec presque la moitié de bi nationaux) et qui profite de revenus bien supérieurs à ceux des français de l’hexagone. C’est également une communauté très évolutive, diverse et riche de ces différences : on constate
1. un vrai phénomène pérenne de l’internationalisation de nos étudiants
2. une augmentation du nombre des retraités qui vivent à l’étranger, augmentation qui s’inscrit dans le temps
3. un fort développement de la mobilité des professionnels, passant aujourd’hui plus facilement d’un pays à l’autre avec des formalités administratives moins contraignantes
Ce qui est plus regrettable, en revanche, c’est que l’accent ne soit pas assez mis sur notre communauté des Français de l’étranger qui est pourtant une réelle opportunité pour la France. Vous contribuez avec force au développement économique du pays, vous portez également très largement le rayonnement culturel de la France, sans oublier l’influence politique que nous représentons à l’étranger au travers de nos actions quotidiennes. Alors, peut être qu’un peu plus de considération « hexagonale » permettrait de rallier nos communautés au profit d’une même ambition française. »

Le nombre des inscrits au registre des Français tenu par les consulats à travers le monde est en baisse. C’est ce qu’a conclu le rapport annuel du ministère des Affaires étrangères pour 2018. En effet, les Français officiellement établis à l’étranger seraient près de 1,8 millions, soit -1.05% par rapport à 2017. En prenant en compte les non-inscrits, le ministère estime néanmoins le nombre global de Français vivant à l’étranger à 2,5 millions. Les cinq premiers pays d’accueil restent les mêmes que les années précédentes, à savoir la Suisse, les États-Unis, le Royaume-Uni, la Belgique et l’Allemagne. A noter : les pays scandinaves, tels que la Suède ou la Norvège, attirent de plus en plus la communauté française.

Au Québec, le ministre de l’immigration a annulé le 7 février dernier les dossiers de plus de 18.000 candidats à l’expatriation dans la Belle Province. Près de 5 500 personnes vivraient déjà sur la place. La raison de cette décision, suite d’une promesse électorale de la Coalition Avenir Québec (CAQ), arrivée au pouvoir en octobre 2018 ? Mieux adapter la sélection des travailleurs aux besoins de la province canadienne. Il s’agit surtout pour le gouvernement de faire baisser de 50.000 à 40.000 le nombre de nouveaux arrivants reçus annuellement sur le territoire. Déclarant cette décision illégale, l'Association des avocats et des avocates en droit de l'immigration (AQAADI) a déposé une demande d’injonction auprès de la Cour supérieure du Québec, qui doit rendre son jugement fin février.

Partir à l’étranger… Oui, mais où ? Selon une récente étude de Voyages Pirates, les destinations plébiscitées par les Français ayant des fourmis dans les jambes sont le Canada, les Etats-Unis, l’Australie, mais aussi la Nouvelle Zélande. Viennent ensuite la Thaïlande, l’Espagne et le Royaume Uni, malgré le Brexit. Enfin, le Portugal, le Japon et la Suède ferment la marche. Les sondés considèrent aussi à 46% que le meilleur âge pour partir est compris entre 25 et 34 ans. Ce sont les célibataires qui sont les plus partants.

Etudiants et futurs étudiants, vous avez jusqu’au 15 mai prochain pour constituer votre DES, dossier social étudiant. Cette procédure vous permettra de demander une bourse d’étude et/ou votre logement social étudiant pour l’année 2019/2020. La demande est à faire sur internet et est à renouveler à chaque début d’année universitaire, via le portail messervices.etudiant.gouv.fr. Pour connaître vos droits à partir du foyer fiscal de vos parents, vous pouvez vous rendre sur le site www.etudiant.gouv.fr, pour une simulation.

Vous avez un déménagement prévu dans les prochaines semaines, n’hésitez pas à faire appel à un déménageur soucieux de la qualité de l’environnement et faites appel à la société Bailly Déménagement. Demandez un devis gratuit en ligne en vous connectant sur : http://www.demenagements-bailly.com/devis/ Merci de nous avoir suivi, et rendez-vous le mois prochain !

Magazine des Français de l’Etranger Bonjour et Bienvenue dans le magazine des Français de l’Etranger de janvier 2019.
Comme chaque mois, nous débutons ce rendez-vous mensuel avec un édito signé par Charles Henry Chenut, Avocat des Français de l’Etranger. Le sujet de ce mois-ci :

« LE GRAND DEBAT NATIONAL » : français de l’étranger, à nous de jouer !

Çà y est ! Depuis une semaine, le président Macron a lancé un grand débat national, voulant instaurer un dialogue avec les citoyens. Tous les citoyens et nous aussi les Français de l’étranger.
Quatre thèmes sont proposés à notre réflexion : la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation de l’Etat et les services publics, la transition écologique, la démocratie et la citoyenneté.
Et ces choix résonnent particulièrement pour nous, Français de l’étranger : fermetures des consulats, dématérialisation des procédures administratives, la question des finances de nos lycées français, ouverture et possibilité des votes électroniques, la fiscalité dérogatoire pénalisant les expatriés, … Bref les thèmes de réflexion sont nombreux, tant ils reflètent notre vie quotidienne.
Pour une fois, la voix nous est donnée - d’égal avec les Français de l’hexagone. Alors saisissons notre chance, faisons-nous entendre. Expliquons nos différences, revendiquons notre existence. Et pour une fois, le système est simple et fonctionne : une plateforme en ligne qui permet de recevoir vos contributions ; un kit pour organiser vos débats localement, et même un numéro de téléphone pour nous, Français de l’étranger … auquel on répond et bien ! Je l’ai essayé.
On ne pourra critiquer la surdité de l’Etat nous concernant, nous Français de l’étranger, que si nous avons pris la parole.
Alors, changeons nos habitudes. Mobilisez-vous et agissons ! Maintenant …

13ème édition oblige, voici un magazine essentiellement consacré aux temps forts qui se sont déroulés durant les 24 Heures Chrono de l’international les 22 et 23 janvier 2019, chez TV5Monde.
L’émission de lancement des 24 heures chrono de l’international a permis de faire un point sur le devenir de la protection sociale des Français résidant en Grande Bretagne dans le cas d’un Brexit dur et ce grâce à l’expertise de Philippe Sanson du CLEISS

Sujet également abordé par Vincent de Meyer VP de April International lors de l’émission dédiée au Royaume-Uni

L’AEFE également présente a pu nous dresser le portrait de son nouveau visage en 2019

Pour découvrir les émissions, connectez-vous sur http://24hchrono-international.com/ et choisissez l’édition 2019, profitez-en également pour découvrir les 350 émissions déjà réalisées durant ces 13 éditions…Un tour du monde pour ceux qui souhaitent s’implanter hors de l’hexagone ou encore développer leur business à l’international.

Vous avez un déménagement prévu dans les prochaines semaines, n’hésitez pas à faire appel à un déménageur soucieux de la qualité de l’environnement et faites appel à la société Bailly Déménagement. Demandez un devis gratuit en ligne en vous connectant sur : http://www.demenagements-bailly.com/devis/

Merci de nous avoir suivis et rendez-vous le mois prochain.