Le cinéma français s’exporte à San Rafael. La ville située au nord de San Francisco accueille la 41ème édition du Mill Valley Film Festival jusqu’au 14 octobre. Ce prestigieux festival de cinéma est dédié aux documentaires, aux courts et aux long-métrages internationaux. Au programme, la projection de plusieurs chefs d’œuvre du grand écran, dont quelques pépites françaises. Plus de 200 films en provenance de 50 pays différents y sont projetés. Le festival a pour réputation de lever le voile sur des films à gros succès et de mettre en lumière des réalisateurs internationaux.
Plus d’informations, rendez-vous dans la rubrique Divertissements de Bigplanete.com

Gad Elmaleh poursuit son bonhomme de chemin aux Etats-Unis. Il sera au Lincoln Theater de Washington le 10 octobre. Sa tournée est baptisée « Dream Tour », allusion au fait qu’il estime que son « rêve est devenu réalité ». Gad ravit son public avec des anecdotes sur son installation outre-Atlantique, ses tentatives pour établir un contact avec les New-Yorkaises en soirée, ou encore son envie de découvrir le mystérieux Paris rêvé des Américains, qui n'existe que dans leur imaginaire collectif.
Plus d’informations, rendez-vous dans la rubrique Divertissements de Bigplanete.com

Le groupe Phoenix sera en concert le vendredi 5 octobre à Dallas à 20h au South Side Ballroom. Le groupe français connu à l’international continue donc sa tournée internationale, qui fête son premier anniversaire. Adorés du public américain, Thomas Mars et ses camarades n’oublient pas leurs origines européennes et revisitent l’Italie dans leur dernier album « Ti Amo ». Vous pouvez d’ores et déjà réserver vos places.
Plus d’informations, rendez-vous dans la rubrique Divertissements de Bigplanete.com

La chanteuse Jain est de retour en Amérique du Nord. Elle débutera sa tournée aux Etats-Unis le 9 octobre au El Rey à Los Angeles. La Toulousaine Jeanne Galice, de son vrai nom, est devenue une sensation internationale grâce à son hit “Come”. En 2016, elle remporte la Victoire de la Musique de l’album révélation de l’année et, l’année d’après, celles de l’artiste interprète féminine et du vidéo-clip de l’année pour “Makeba”. Vous pouvez d’ores et déjà réserver vos places.
Plus d’informations, rendez-vous dans la rubrique Divertissements de Bigplanete.com
Prévue le 25 septembre dernier, l’audience au tribunal de Los Angeles portant sur la succession de Johnny Hallyday sera finalement reporté au 13 novembre. C’est à la suite de la demande de la Bank of America à la justice californienne, de l'entrée de dix-sept nouveaux biens dans le trust Hallyday, que ce changement de calendrier est intervenu. Dans le détail, le gestionnaire du trust souhaite notamment ajouter des royalties reçues par les trois maisons de disques de l'interprète de Je te promets, Universal, Sony et Warner, un compte en banque ouvert à Nashville, quatre motos Harley Davidson et trois voitures de luxe. En France, l’audience du procès au tribunal de grande instance de Nanterre a été repoussée de huit jours, passant du 22 au 30 novembre. Un nouveau rebondissement judiciaire, moins d'un mois avant la sortie de l'album posthume du Taulier, Mon pays, c'est l'amour, prévu le 19 octobre prochain.
La réforme fiscale dans l’Hexagone interroge beaucoup les Français. Qui seront les gagnants et les perdants ? L’économiste Thomas Piketty a mené une étude avec d’autres chercheurs sur les effets concrets de la redistribution fiscale. Selon le nouvelobs.com qui s’intéresse de près à cette enquête, « le système américain, avec ses impôts directs élevés, redistribue plus efficacement que le français ». Attention, cela ne veut pas dire que le pays est moins inégalitaire, souligne le journal, mais les chiffres montrent que le système fiscal est plus redistributif aux Etats-Unis qu’en France. « En trois décennies, la redistribution fiscale Outre-Atlantique a diminué les inégalités de 34% en moyenne (contre 23% en France) », commente le nouvel.obs. Les économistes expliquent « cette faible puissance redistributive », en France par deux "forces régressives" : les cotisations sociales non contributives, et les taxes indirectes. Cependant, il faut nuancer ces résultats puisque, comme le souligne le nouvelobs.com, « l’inégalité avant impôt y est plus importante, et les choix de la société, ensuite, poussent également au creusement des inégalités ».