Logo Usa-expat.tv
  Devenez Fan sur Facebook Suivez nous sur Twitter Abonnez-vous sur YouTubeMondissimo





Favoris et Partage

www.francemonde21.tv

http://manuelpratiqueinternational.com





 
 
   
 
 
   
 
 
 
 
Décembre 2018 (Version Française)
Bienvenue dans le magazine « What’s up in Paris » du mois de décembre 2018.
Mensuel, il est dédié à tout ce qu’il faut vivre, voir, écouter, et faire à Paris !
Alors restez avec nous et découvrez grâce à « What’s up in Paris » une sélection des incontournables du mois de décembre 2018 !

Vivre :
Avec « Espèces en voie d'illumination », le Jardin des Plantes présente son Festival de Lumières. Jusqu’au 15 janvier 2019, petits et grands peuvent admirer les gigantesques statues lumineuses d'animaux, disparus et menacés, de 18h à 22h45. Féérique mais aussi porteuse de message, la balade nocturne vous fera découvrir ou redécouvrir dinosaures et ours blanc, tortue et pingouins. Le but de l’événement ? Eveiller les consciences sur l’importance capitale de la protection de l’environnement. Alors que les animaux lumineux côtoient les animaux en chair et en os dans le zoo, des spectacles vivants sur le thème de la faune et la flore et des ateliers pour les enfants complètent ce festival centré sur la biodiversité. De quoi lier l’utile à l’agréable !
Renseignements : jardindesplantes.net

Si le conte « Boucle d’or et les trois ours » vous faisait rêver dans votre enfance, rendez-vous dans le quartier des Gobelins à Paris. Habitants et commerçants ont eu l’idée farfelue d’envahir terrasses, magasins, salle de sport, métro et habitations de nounours géants. Par dizaine ou en solitaire, les grosses bêtes poilus mesurant 1m34 s’affichent partout, pour le plus grand bonheur des badauds. L’initiative, qui ne cache aucune stratégie commerciale, a depuis une Page Facebook dédiée à ces ours géants. Et si vous désirez passer 48 heures avec l’un d’entre eux, envoyez tout simplement un message à lesnounoursdesgobelins@gmail.com.

Jusqu’au 10 février 2019, le métro parisien met à l’honneur des « regards » inédits de JR, alors que la Maison Européenne de la Photographie lui consacre une grande exposition. L’objectif de ce projet, baptisé « Voyager avec d’autres » ? « Interpeller les voyageurs sur l’identité de ceux qui les observent et l’interaction que nous pouvons avoir avec eux ». Ces 26 « regards » inédits d’anonymes, photographiés en noir et blanc par l’artiste contemporain, sont à admirer dans onze stations de métro et RER d’île de France comme les stations Hôtel de Ville, La Chapelle, Saint-Michel, Madeleine, Châtelet, Luxembourg, ou encore Gare de Lyon. A noter, l’événement se veut évolutif. JR compte en effet faire évoluer plusieurs fois son œuvre au fil des semaines en redescendant dans le métro parisien afin de "capter et mettre en abîme l’histoire qui se jouera entre les voyageurs et ceux qui les regardent, ces premiers devenant à leur tour modèles à observer". De quoi donner envie d’y jeter un coup d’œil !
Pour tout savoir : www.expo-photo.ratp.fr/

Voir :
Avec « Fendre l'air, l'art du bambou » au Musée du Quai Branly, c'est plus de 160 objets qui sont présentés jusqu’au 7 avril 2019. L’exposition raconte l’histoire de cet art méconnu en Occident, que les japonais ont élevé au rang de chef d’œuvre au début de l’ère Meiji, lorsque les cérémonies du thé sont devenues importantes dans la vie de la cité. Boites, vases, jarres, luminaires et objets décoratifs… L'art de la vannerie japonaise en bambou est né avec des techniques de plus en plus élaborées dans le tressage de la fibre de bambou. Aujourd'hui encore, cet art continue de se développer avec une centaine d'artisans qui créent des objets fascinants. Pour l'exposition « Fendre l'air, l'art du bambou », le Musée du Quai Branly a d’ailleurs passé commande à 7 artistes contemporains. Iizuka Rokansai (1890-1958), considéré comme la référence majeure de la vannerie japonaise actuelle, est particulièrement mis à l’honneur.
Renseignements et réservations : www.quaibranly.fr

Pour son week-end d'animations gratuites en famille, samedi 8 et dimanche 9 décembre 2018, la Maison de Victor Hugo organise une visite dédiée au grand auteur français. Gratuit mais sur réservation seulement, le parcours invite en effet les enfants à découvrir Notre-Dame de Paris, puis l’appartement du célèbre écrivain, et les poèmes que Victor Hugo a écrit après avoir observé les bêtises de ses enfants et petits-enfants. De quoi tout savoir sur Charles qui griffonnait son livre de latin, Georges qui déchirait des feuilles de poèmes, ou encore les bêtises de Jeanne…
Réservations : maisonsvictorhugo.paris.fr

Récompensés du prix de photojournalisme Carmignac, Yuri Kozyrev et Kadir van Lohuizen dévoilent jusqu’au 9 décembre 2018 à la Cité des sciences et de l’industrie l'exposition "Arctique: Nouvelle frontière". Décerné par la Fondation Carmignac, le Prix Carmignac du photojournalisme est un prix de photographie français récompensant chaque année depuis 2009 un photoreporter. Yuri Kozyrev et Kadir van Lohuizen ont parcouru plus de 15 000 kilomètres pour témoigner des effets du changement climatique sur cette région du pôle Nord. Chacun de leur côté, l’un par la route des ports maritimes russes, et l’autre par le passage du Nord-Ouest, ils ont posé leur objectif pour rendre compte des mutations profondes à l'œuvre en Arctique. Les images de l'exposition « Arctique: Nouvelle frontière » attestent, pour ceux qui sont encore sceptiques sur le sujet, de l'urgence de la situation au vu de la rapidité de la transformation des paysages de la région.
Renseignements : cite-sciences.fr

Ecouter :
Connaissez-vous le conte de Roald Dahl, "L’énorme Crocodile" ? L'Auditorium de Radio France a choisi de le mettre en musique, le 15 décembre 2018 à la Maison de la Radio ! Avec « Une histoire de Crocodile », l’orchestre philarmonique de Radio France fait vivre ce conte qui nous emmène au cœur de la jungle, au fil des aventures de l'Enorme Crocodile qui se dit croqueur d'enfants, et déploie des ruses en tout genre pour atteindre son but... mais c'est sans compter sur les autres animaux qui font tout pour l'en empêcher ! Pour l’occasion, solistes, orchestre et comédien se réuniront, notamment Gaël Kamilindi de la Comédie Française en tant que récitant, la soprano Anne Baquet, le ténor Yves Coudray, le baryton Yann Toussaint et la pré-maîtrise de Radio France menée par Marie-Noëlle Maerten. Une joyeuse troupe en perspective !
Site officiel : www.maisondelaradio.fr

Après avoir célébré ses 35 ans de carrière au Trianon, le groupe UB40 revient à Paris, pour un concert mythique à l’Olympia, le vendredi 7 décembre 2018. L’occasion pour les fans de revivre en live leurs innombrables tubes des années 80 et 90, oscillant entre pop et reggae. Quelques-uns des tubes ? « Food for Thought », « Red Red Wine » et Kingston Town.

Enfin, pour la 7e année consécutive, le Grand Concert de Noël 2018 de Radio Classique à la Philharmonie de Paris se déroulera les vendredi 14 et samedi 15 décembre. Immense succès depuis sa création, le concert pourra compter cette année sur la participation de L'Orchestre Symphonique de la Garde Républicaine, du Choeur de l'Armée Française, et de la Maîtrise des Hauts-de-Seine, avec la présence rare d’un des plus grands violonistes contemporains : Nemanja Radulovic. Les chants traditionnels de Noël seront à l’honneur, avec Who knows but you Lord, A Christmas Festival ou encore Le lac des cygnes et Chant de noël basque.
Réservations : www.radioclassique.fr

Faire :
Pour ressentir toute la magie de Noël, quoi de mieux que d’aller faire un tour à Disneyland Paris… Le parc d’attraction propose pour sa saison hivernale et les fêtes de fin d’année plusieurs événements et moments de fête jusqu’au 6 janvier 2019. A retenir, Chantons Noël !, à Discoveryland. Les personnages Disney invitent les amateurs de musique à chanter en chœur tout au long de la journée des chants de noël avec une grande production musicale, à Videopolis. Avec L’incroyable Noël de Dingo, c’est un spectacle nocturne qui est proposé aux visiteurs, utilisant la technologie du mapping et des effets spéciaux sur la façade de la Tour de la Terreur, au Walt Disney Studios. Enfin, ne ratez pas l’illumination du sapin avec « Mickey et la Magie des Lumières de Noël » !

Si vous avez envie de passer le réveillon de Noël sur la plus belle avenue du monde, le Fouquet's Paris vous accueillera le 24 décembre 2018 avec un menu de fêtes digne des plus grands palaces, élaboré par Pierre Gagnaire, élu meilleur Chef du Monde. Au dîner : champagne, homard, blanquette de veau à la truffe et bûche de Noël. On en salive d’avance ! Ne tardez pas à réserver votre table par téléphone au 01 40 69 60 50. Pour le petit déjeuner du lendemain, de nombreux restaurant serviront un brunch spécial Noël. Parmi nos préférés ? Le Terrass" Hotel vous attend au 7ème étage le 25 décembre avec une vue imprenable sur la Tour Eiffel et les plus beaux monuments de Paris. Buffet sucré, salé et fruit de mer seront au rendez-vous !

Enfin, pour les généreux, grâce à la journée de collecte de jouets du musée du Quai Branly, « Un Autre Noël », mercredi 26 décembre 2018, les enfants pourront faire don d'un jouet à un enfant qui vit dans un camp de réfugiés en Colombie. En retour, les enfants pourront profiter d'ateliers créatifs et de lectures de contes. Les jouets récoltés seront apportés aux enfants grâce à l'Agence des Nations Unies pour les Réfugiés, anciennement Haut-Commissaire pour les Réfugiés (UNHCR) et Aviation Sans Frontières (ASF).

Merci de nous avoir suivis et rendez-vous le mois prochain !

 
 Décembre 2018 (Version Française) 
 
 
 
 
Magazine de l'impatriation n°53 du 30 novembre 2018
Bonjour et Bienvenue dans ce magazine impatriation du mois de novembre 2018.

Au sommaire ce mois-ci : les résultats de l’enquête SBE « expatriates in France, tell us about your life », l’harmonisation du régime fiscal des étrangers résidant en France, le gouvernement multiplie les cadeaux fiscaux pour attirer les traders de Londres, le prélèvement à la source pour les salariés en mobilité internationale, les frais de scolarité des étudiants étranger, et enfin Bailly Déménagements propose ses services en France et à l’étranger.

Les 14 et 15 novembre dernier, les professionnels du secteur de l’immigration et de l’impatriation se sont donnés rendez-vous au Palais de la Porte Dorée pour participer au salon des 24h de l'international dédié notamment aux fonctions RH à l’international. A cette occasion, les résultats de la quatrième étude Société de Banque et d’Expansion SBE 2018 - "Expatriates in France : Tell us about your life" ont été dévoilés. Pour se faire, près de 1200 impatriés, salariés ou dirigeants d’entreprise ont répondu aux questions. Premier constat : Alors qu’ils étaient plus de 60% à gagner plus de 45000 euros en 2014, les impatriés sont désormais plus de 50% à être en dessous de ce montant, en 2018. La raison la plus probable ? Les jeunes dirigeants d’entreprise nouvellement arrivés en France, faisant passer leur rémunération après la bonne santé de leur start-up, pèsent probablement dans ce segment-là.

Le 9 novembre dernier, un amendement a ouvert l’évaluation forfaitaire de la prime d’impatriation - réputée égale à 30% de leur rémunération nette totale, avant abattement des frais professionnels de 10 % (ou des frais réels) - à tous les cadres étrangers travaillant en France. Jusqu’à présent, l’article 155 B du Code général des impôts, prévoyait un régime d’exonération fiscale pour les salariés étrangers, et certains dirigeants de société, travaillant sur le territoire français uniquement dans le cadre de la mobilité interne à un groupe international ou lorsqu’ils étaient directement recrutés à l’étranger par l’entreprise établie en France. L’objectif de la mesure ? Renforcer l’attractivité de la place financière de Paris pour les cadres étrangers et particulièrement les banquiers de la City de Londres.

A l'approche du Brexit, le gouvernement français met tout en œuvre pour séduire les salariés des firmes londoniennes qui installeraient un bureau à Paris et obtenir la faveur sur Francfort ou encore le Luxembourg. Pour l’heure, la surtaxe sur les salaires dans les banques a été réduite de 20 à 13,6% et les employeurs et salariés bénéficieront d'une dispense temporaire d'affiliation au régime de retraite (diminuant d'autant les cotisations).

La mise en place du prélèvement à la source au 1er janvier 2019 ne projette pas d’être simple pour les travailleurs étrangers résidant en France. Selon le magazine Challenges, le gros du problème se porte sur la difficulté à déterminer la résidence fiscale de ces salariés mobiles. Si le prélèvement à la source (PAS) concernera les salaires perçus par des salariés domiciliés en France, la résidence fiscale suppose l'analyse du droit français, du droit du pays d'origine ou d'accueil et de la convention fiscale internationale, si elle existe, qui tranchera l'éventuel conflit de résidence. Autre souci : l'analyse pourra être complexifiée par les décalages d'analyse ou d'année fiscale d'un pays à l'autre. De même, en cas de départ de France, il conviendra de déterminer si le salarié devient imposable à l'étranger ou reste imposable en France.

En général, sachez que le salarié restera imposable en France en cas de mission temporaire à l'étranger (présence inférieure à 183 jours dans le pays d'accueil). Le fait que l’employeur soit étranger est sans importance. Si la mission est plus longue, mais que le salarié reste résident de France, le prélèvement à la source ne s'appliquera pas, si la convention internationale octroie le droit d'imposer les salaires au pays de mission.

Des frais d'études plus chers pour les étudiants étrangers ? Alors que la France bénéficie de frais d'inscription relativement bas face aux autres pays, le gouvernement souhaite les multiplier par 16 pour les étudiants étrangers extracommunautaires, a annoncé le premier ministre Edouard Philippe le 19 novembre dernier. Une année de licence coûterait dans ce cas 2 770 euros, contre les actuels 170 euros annuels. Une année de master et de doctorat passerait respectivement de 243 et 380 euros, à 3 770 euros. Même si, selon Édouard Philippe, il s'agit d'«un tiers du coût réel» d'une année de formation, estimée entre 8 000 et 15 000 euros par an pour un étudiant, les réactions se sont rapidement fait sentir dans les milieux universitaires et estudiantins, ces derniers dénonçant une mesure qui  « augmentera les inégalités entre étudiants, pourtant déjà bien présentes ». En contrepartie de cette augmentation des frais de scolarité, le gouvernement assure que 14 000 bourses d'exemption de frais seront créées, visant principalement les étudiants de pays en développement. Sur les 100 000 étudiants étrangers extracommunautaires en France, 86 000 devront donc tout payer de leur poche.

Au total, ce sont 300.000 étudiants étrangers qui viennent chaque année en France. L’objectif de l’hexagone est, paradoxalement, d’en accueillir 500.000 d’ici 2027.

Enfin, pour les entreprises ayant besoin des services de déménagements, sachez que Bailly Déménagements propose ses services en France et à l’international, disposant de ses propres agences dans de nombreux pays étrangers, mais travaillant également en collaboration avec plus de 500 partenaires positionnés dans le monde entier. Du fret aérien, maritime, route au service de relocation en passant par le stockage, tout sera fait pour vous simplifier la vie.Pour un devis : http://www.demenagements-bailly.com/

Merci de nous avoir suivi et rendez-vous le mois prochain !

 
 Magazine de l 
 
 
         
 
 
 
Magazine Alerte Export du 29 novembre 2018
Bonjour et Bienvenue dans ce nouveau magazine alerte export du mois de novembre 2018. Au sommaire, la conférence sur la Francophonie économique du salon 24 heures de l’international, la remise du trophée de la performance à « My Tower », le développement à l’export des Pays de la Loire, le palmarès des Trophées CCE Auvergne de la performance internationale enfin dévoilé, enfin le succès du vin de Bourgogne à l’international.

Mais avant tout, profitez des conseils de Frederic Ibanez, fondateur de Alphatrad une société française spécialisée dans la traduction et l’interprétariat présente dans plus de 80 pays. Le sujet de ce mois-ci ? Le Portugal, un pays sous-développé ?

Les 14 et 15 novembre dernier, plus de 1300 professionnels du secteur se sont donné rendez-vous au Palais de la Porte Dorée pour participer au salon des 24h de l’international, dédié au développement des entreprises à l’international et à la gestion de leurs salariés mobiles.
Pour en savoir plus sur le sujet, rendez-vous sur BigPlanete.

L’un des temps forts lors de cet évènement : La conférence plénière intitulée « Francophonie économique : du concept à sa mise en œuvre », qui a eu lieu à l’occasion de l’inauguration du salon. Les personnes et personnalités présentes ont pu ainsi mesurer le rayonnement de la France dans le monde tout en faisant le point sur la pratique, l’usage et la place de la langue de Molière dans le monde des affaires. Des solutions favorisant à la mise en œuvre de ce très riche concept ont également été proposées. Cette conférence plénière sur la Francophonie économique présentée par Charles-Henry Chenut, a également été l’occasion de remettre le trophée de l’innovation à Alain Cohen, développeur commercial de « MyTower », première plateforme digitale collaborative Tour de Contrôle pour piloter votre Supply Chain Internationale.

Les Pays de la Loire font des étincelles à l’international. Du bœuf en Chine, un contrat d'ingénierie pour le traitement de l'eau en Côte d'Ivoire, un joint-venture en Grande-Bretagne, des marchés au Canada... Les entreprises de la région enregistreraient à l’export une croissance de 14,5% depuis deux ans. La plus forte dynamique française. Avec le concours de la Chambre de commerce et d'industrie internationale, de la région des Pays de la Loire et de Business France, les entreprises se donnent les moyens de leurs ambitions. « Ils nous ont aidé à monter une étude de marché, nous ont apporté des conseils marketing, sur nos axes de différenciation pour nous positionner en Grande-Bretagne, à recruter et piloter deux Volontariat international en entreprises (V.I.E.) », raconte par exemple au journal La Tribune David Heriaud, président de Selva, une PME spécialisée dans la conception et la fabrication de cartes électroniques pour les secteurs de l'aéronautique, le médical, l'automobile, la sécurité. « L'internationalisation de la région des Pays de la Loire, ce sont les chefs d'entreprises qui la mènent », se plait à commenter modestement Paul Jeanneteau, vice-président de la région des Pays de la Loire, en charge du développement économique, de l'innovation et de l'international. Et avec succès… Avec sa « Team Export », la Région aimerait pouvoir accompagner chaque année 100 nouvelles PME ligériennes sur les marchés internationaux.

Les Trophées CCE Auvergne de la performance internationale viennent d’être attribués. La cérémonie s’est déroulée au FRAC. La volonté des initiateurs : promouvoir la démarche export des entreprises qui valorisent le Volontariat International en Entreprise appelé plus communément VIE. Il existe, aujourd’hui 32 dispositifs de VIE pour 21 sociétés auvergnates d’après la représentante du Préfet, et ce chiffre devrait augmenter dans les années à venir. Au palmarès 2018, le Trophée de la démarche export a été attribué à l’entreprise Edmond et fils, spécialisée dans la production de chaises d’extérieur, déjà présents au jardin du Luxembourg, au jardin des Tuileries, à Versailles, sur la promenade des Anglais, ont été récompensés pour leur démarche et leurs résultats à l’export. Le Trophée CCE Auvergne Essai transformé avec un VIE a été attribué à l’entreprise Allegorithmic, leader mondial de la matière dans les images de synthèse. Cette entreprise auvergnate réalise 95% de son chiffre à l’export et recrute en VIE depuis 2014, principalement à Los Angeles et Montréal. En pleine croissance, l’entreprise développe de nouveaux projets avec la Chine.

Le vin de Bourgogne dépasse tous ses records à l'export Les vins de la Côte de Nuits et de Beaune portent en effet un tiers des exportations de bourgogne, qui frisent les 600 millions d'euros sur huit mois. Le premier marché mondial ? Les Etats-Unis, avec 24 % du chiffre d'affaires global des ventes de bourgogne et 22 % des volumes exportés. En dix ans, les ventes outre-Atlantique ont augmenté de 2,5 millions de bouteilles. Hors les vins de Chablis, en léger retrait, les volumes commercialisés à l'international dépassent également leurs meilleurs résultats, avec 2 millions de bouteilles supplémentaires (+5,2 %). Dans le reste du monde, le Canada est devenu le quatrième marché en volume et le cinquième en valeur, même si les Britanniques restent les deuxièmes plus gros acheteurs. En Asie du Sud-Est le Japon, la Chine et Hong Kong sont les principaux marchés avec une progression de 11 % en valeur et, avec 6,9 millions de bouteilles, de 2,8 % en volume.

Merci de nous avoir suivis et rendez-vous le mois prochain.

 
 Magazine Alerte Export du 29 novembre 2018 
 
 
 
 
Salon des 24 Heures de l'International - 14 et 15 novembre 2018
Découvrez la vidéo du Salon des 24 Heures de l'International qui s'est déroulé les 14 et 15 novembre 2018 à Paris au Palais de la Porte Dorée, dédié au développement des hommes, des femmes et des entreprises à l'International.
 
 Salon des 24 Heures de l 
 
 
         
 
         
 
 
 
Magazine des Français de l'Etranger N°70 du 23 novembre 2018
Bonjour et Bienvenue dans le magazine des Français de l’Etranger de novembre 2018.
Comme chaque mois, nous débutons ce rendez-vous mensuel avec un édito signé par Charles Henry Chenut, Avocat des Français de l’Etranger. Le sujet de ce mois-ci, la fiscalité qui nous divise !

FRANÇAIS DE L’ETRANGER : LA FISCALITE QUI NOUS DIVISE ! On savait les Français de l’étranger ignorés, nous voilà maintenant divisés !
Fiscalement, si certains trinquent, d’autres non … Rappel des faits : le 15 novembre dernier, le Sénat rejette un amendement qui devait – enfin - supprimer la CSG-CRDS pour tous les Français de l’étranger.
Condamnée par la Cour de justice européenne, la France avait décidée – sous pression – et depuis peu de supprimer les prélèvements sociaux sur les plus values immobilières pour les Français résidant en Europe et qui cotisent – comme c’est souvent le cas – à un régime de Sécu local.
Justice sociale, justice fiscale. Mise en œuvre : janvier 2019. Il convenait alors – en toute logique – d’aligner cette exonération aux autres Français de l’étranger, à ceux qui vivent hors de l’Union européenne.
De l’équité sociale et de l’égalité fiscale … La logique était imparable, mais pas pour le Gouvernement qui vient de rejeter cette demande !
En fermant les yeux sur cette injustice totale qui pénalise les français non européens et qui divise notre diaspora, le Gouvernement continuera de prélever 200 millions d’euros chaque année. L’argumentaire politique est fallacieux et peu cohérent.
Diviser pour mieux régner, c’est sans considérer le ras le bol fiscal aussi des Français de l’étranger qui – s’ils payent des impôts – contribuent activement au rayonnement de la France, à son économie comme à son enrichissement.
Alors … un peu d’égard à notre endroit, de considération et nous pourrions ensemble – sans discrimination – travailler dans un sens commun, celui de la France.

D’autres actualités en ce mois de novembre 2018 : le bilan du salon des 24h de l’international avec ses conférences phares comme celle sur la Francophonie économique, les résultats de l’enquête Brexit, le top 10 des villes africaines les plus chères pour les expatriés en 2018, l’expatriation après un échec et enfin les motivations d’un départ chez les 25-35 ans.

Les 14 et 15 novembre dernier, plus de 1300 professionnels du secteur se sont donné rendez-vous au Palais de la Porte Dorée pour participer au salon des 24h de l’international, dédié au développement des entreprises à l’international et à la gestion de leurs salariés mobiles.
Pour en savoir plus sur le sujet, rendez-vous sur Big Planete

L’un des temps forts lors de cet évènement : La conférence plénière intitulée « Francophonie économique : du concept à sa mise en œuvre », qui a eu lieu à l’occasion de l’inauguration du salon. Les personnes et personnalités présentes ont pu ainsi mesurer le rayonnement de la France dans le monde tout en faisant le point sur la pratique, l’usage et la place de la langue de Molière dans le monde des affaires. Des solutions favorisant à la mise en œuvre de ce très riche concept ont également été proposées.
Cette conférence plénière sur la Francophonie économique présidé par Charles-Henry Chenut, a également été l’occasion de remettre le trophée de l’innovation à Alain Cohen, développeur commercial de MyTower, première plateforme digitale collaborative Tour de Contrôle pour piloter votre Supply Chain Internationale.

D’autres conférences ont marqué les deux jours de ce salon des 24h de l’international : « La Mobilité Internationale », coordonnée par ECA INTERNATIONAL, L'ELAN CONSULTANTS A L'EXPATRIATION et GALAHAD, « la mise en place d'une politique Mobilité Internationale », coordonnée par RHEXPAT et enfin la conférence sur la « Réforme française du prélèvement à la source », en au cours de laquelle sont intervenus des acteurs du cabinet d’avocats DIXIT CAUSA et du GROUPE FICADEX.

Autre grand rendez-vous qu’il ne fallait pas manquer lors du salon des 24 heures de l’international… Les résultats de l’enquête « Français du Royaume-Uni : Quel avenir après le Brexit ? », menée par Opinion Way, à laquelle 2500 Français du Royaume Uni ont répondu. Dévoilés lors d’une conférence en présence de Bruno JEANBART - Deputy Managing Director - OPINION WAY - Olivier CADIC - Sénateur des Français résidant hors de France - Emmanuel FAYAD -Directeur - OPEN SKY INTERNATIONAL; Frédéric IBANEZ - Fondateur et Dirigeant - OPTILINGUA ALPHATRAD et Vincent DE MEYER - Deputy CEO APRIL International Division, et Gregory TROTMAN – Juriste et expert en fiscalité britannique TR Taxation. Les résultats de l’enquête ont permis d’établir plusieurs constats. Par exemple, si 62% des expatriés interrogés projettent de rester après le départ du Royaume-Uni de l’Union Européenne, un quart d’entre eux n’ont pas encore pris leur décision. Dans le cas d’un départ, 76% des Français envisagent de rentrer en France. Quant à l’impact du Brexit, 88% des sondés le juge négatif et générateur d’inquiétudes sur des sujets telles que la protection sociale, la carrière professionnelle et le pouvoir d’achat. Enfin, les Français de l’Etranger au Royaume-Uni déplorent, à 80%, le manque d’information des institutions gouvernementales quant à la situation.

Le classement des dix villes africaines les plus chères pour les expatriés en 2018 est sorti début novembre. A la tête du classement, élaboré par Eurocost International, un cabinet spécialisé dans l’étude du coût de l’expatriation ? Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo passe devant Luanda, capitale de l’Angola, où la dévaluation de la monnaie depuis le début de l’année en cours a entraîné une baisse du coût de la vie pour les expatriés. Bangui, la capitale de la République centrafricaine, arrive en 3è position, devant Pointe- Noire, N’Djamena, Brazzaville, Libreville, Asmara et Djibouti. La dernière ville du top 10 ? La capitale libyenne Tripoli. A l’échelle mondiale, Hong Kong arrive en tête du classement des villes les plus chères pour les expatriés, devant Tokyo, Kinshasa, Genève et Séoul.

S’expatrier après un échec, est-ce une bonne idée ? C’est la question que s’est posée le journal Les Echos dans un article en date du 4 octobre. Selon Alix Carnot, spécialiste de l’expatriation, c’est le fait de partir sur un coup de tête qui serait générateur de catastrophe. « Une expatriation, c’est difficile. Pour s’épanouir à l’étranger, il faut avoir les reins solides. J’ai rencontré beaucoup de gens qui ont quitté leur pays sur un coup de tête après un divorce, un renvoi, une déception. C’est prendre de très gros risques de se remettre en situation d’échec professionnel et social », a-t-elle expliqué. Si vous avez juste besoin de vous changer les idées, privilégiez le voyage de courte durée afin de vous mettre au clair avec vos désirs profonds. Autre conseil… Si vous partez dans le cadre d’une expatriation, ne le faites pas pour fuir votre passé mais dans l’optique d’une vie meilleure. Enfin, notez qu’il sera peut-être plus facile pour les francophones de rebondir dans un pays où ils maîtrisent la langue et la culture a minima.

Les Millenials Français dispersés aux quatre coins du monde ? Selon un sondage réalisé par le service d’apprentissage des langues Babbel mi-novembre, 98% des 25-35 ans rêvent de s’expatrier, soit 15 points de plus que les autres générations. Au total, 69% ont réussi à concrétiser leur projet et à décrocher un nouveau poste ailleurs que dans l'Hexagone. Si avoir une expérience à l'étranger garantit souvent d'obtenir une meilleure rémunération ou de décrocher une promotion, il existe d’autres motivations au départ, telles que la découverte d’une autre culture, pour 62% des sondés ou encore la possibilité d’apprendre une seconde langue, pour 77%.

Vous avez un déménagement prévu dans les prochaines semaines, n’hésitez pas à faire appel à un déménageur soucieux de la qualité de l’environnement et faites appel à la société Bailly Déménagement. Demandez un devis gratuit en ligne en vous connectant sur : http://www.demenagements-bailly.com/devis/ Merci de nous avoir suivi et rendez-vous le mois prochain

Merci de nous avoir suivis, et rendez-vous le mois prochain !
 
 Magazine des Français de l 
 
 
 
 
Votre avenir après le Brexit : Enquête Opinionway
Vous êtes aujourd’hui plus de 2 000 à avoir répondu à l’enquête « Français du Royaume Uni : Quel Avenir après le Brexit ? »
L’enquête est toujours accessible, n’hésitez pas à y répondre – Des personnalités françaises du Royaume Uni répondent à la question…
 
 Votre avenir après le Brexit : Enquête Opinionway 
 
 
         
 
 
 
Abd al Malik chante Aznavour au Quai d’Orsay : vive la francophonie !
Lauréat du Prix du rayonnement Francophone le 3 octobre 2018 – Quai d’Orsay, Abd al Malik a fait chanter l’assistance lors de la remise des prix du Rayonnement Français en présence de Jean-Yves Le Drian - Ministre des Affaires étrangères et Européennes et de Joëlle Garriaud-Maylam, Sénatrice des Français de l’étranger à l’initiative de la remise de ces prix.
 
 Abd al Malik chante Aznavour au Quai d’Orsay : vive la francophonie ! 
 
 
 
 
Succession Johnny Hallyday : l'audience reportée aux USA
Prévue le 25 septembre dernier, l’audience au tribunal de Los Angeles portant sur la succession de Johnny Hallyday sera finalement reporté au 13 novembre. C’est à la suite de la demande de la Bank of America à la justice californienne, de l'entrée de dix-sept nouveaux biens dans le trust Hallyday, que ce changement de calendrier est intervenu. Dans le détail, le gestionnaire du trust souhaite notamment ajouter des royalties reçues par les trois maisons de disques de l'interprète de Je te promets, Universal, Sony et Warner, un compte en banque ouvert à Nashville, quatre motos Harley Davidson et trois voitures de luxe. En France, l’audience du procès au tribunal de grande instance de Nanterre a été repoussée de huit jours, passant du 22 au 30 novembre. Un nouveau rebondissement judiciaire, moins d'un mois avant la sortie de l'album posthume du Taulier, Mon pays, c'est l'amour, prévu le 19 octobre prochain.
 
 Succession Johnny Hallyday : l 
 
 
         
 
 
 
Impôts: le système américain est-il plus efficace que le français ?
La réforme fiscale dans l’Hexagone interroge beaucoup les Français. Qui seront les gagnants et les perdants ? L’économiste Thomas Piketty a mené une étude avec d’autres chercheurs sur les effets concrets de la redistribution fiscale. Selon le nouvelobs.com qui s’intéresse de près à cette enquête, « le système américain, avec ses impôts directs élevés, redistribue plus efficacement que le français ». Attention, cela ne veut pas dire que le pays est moins inégalitaire, souligne le journal, mais les chiffres montrent que le système fiscal est plus redistributif aux Etats-Unis qu’en France. « En trois décennies, la redistribution fiscale Outre-Atlantique a diminué les inégalités de 34% en moyenne (contre 23% en France) », commente le nouvel.obs. Les économistes expliquent « cette faible puissance redistributive », en France par deux "forces régressives" : les cotisations sociales non contributives, et les taxes indirectes. Cependant, il faut nuancer ces résultats puisque, comme le souligne le nouvelobs.com, « l’inégalité avant impôt y est plus importante, et les choix de la société, ensuite, poussent également au creusement des inégalités ».
 
 Impôts: le système américain est-il plus efficace que le français ? 
 
 
 
 
Alphatrad
Découvrez le spécialiste de la traduction et de l'interprétariat... Avec un réseau de plus de 1500 traducteurs professionnels dans le monde entier, ALPHATRAD est aujourd'hui un des leaders européens de la traduction destinée aux entreprises.

Pour en savoir plus : http://www.alphatrad.com
 
 Alphatrad 
 
 
         
 
 
 
USA - Focus Atlanta : 24h Chrono de l'international 2018
USA - Focus Atlanta : Emission animée par Lorie Guilbert - Journaliste

Invités plateau :
Aviv ZONABEND - Conseiller municipal délégué aux relations avec les villes jumelées - Toulouse
Valère HORATH - Co-fondateur - Quipment
Bernard ANQUEZ - Fondateur - BAC, Bernard Anquez Consulting
Dominique LEMOINE - Avocat et vice président du conseil consulaire à Atlanta - CCE
Gérard GUYARD - Président - Gravotech
Skype : Olivier SUREAU - expert comptable - Jade Fiducial - CCE

Interventions vidéos :
Louis de Corail - Consul général - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - Atlanta
Iwan Streichenberger - CCE - Président de la strucutre USA Sud-Est
Alexandre Durand - Attaché de coopération et d’action culturelle - Consulat de France à Atlanta

1ere partie :
Marché et climat des affaires en Géorgie
Le plus grand aéroport au monde
Les relations bilatérales avec la France
Le jumelage avec Toulouse
Les secteurs porteurs

2ème partie :
QUID de la création d’entreprise.

3ème partie :
QUID des différences culturelles au travail.

4ème partie :
QUID de la vie quotidienne à Atlanta.

5 ème partie :
Quels choix pour la scolarité.
Tour de table mot de la fin

Conclusion
 
 USA - Focus Atlanta : 24h Chrono de l 
 
 
 
 
Plateforme de pilotage des transports et des Douanes : MyTower
Vidéo de présentation de MyTower by ALIS INTERNATIONAL, une plateforme de pilotage des transports et des Douanes pour une optimisation des processus avec – à la clé – un gain substantiel de la qualité et de la productivité des opérations.
Intervenant :
· Joel Glusman, CEO CRYSTAL Group 
· Jean Christophe Cuvelier, Directeur Général ALIS INTL 
· Mohamed Ould, Directeur Technique & Scientifique (Recherche & Développement) ALIS INTL

 
 Plateforme de pilotage des transports et des Douanes : MyTower 
 
 
         
     
         
     
         
     
         
     
         
 
 
 
 
   

 


Google+